English

Accueil > Actualités > 2nd Workshop RESIF "Aléa sismique" (Montpellier) | 29 - 31 janvier 2018









Rechercher


2nd Workshop RESIF "Aléa sismique" (Montpellier) | 29 - 31 janvier 2018

par Anaïs Schneider - 28 juin 2017

Dans le cadre de l’action transverse RESIF sismicité, le comité organisateur et le bureau de RESIF organisent un 2nd workshop RESIF "Aléa sismique" sur le processus et taux de déformation à l’origine de la sismicité en France métropolitaine, modélisation et confrontation aux données géophysiques et géologiques, du 29 au 31 janvier 2018 à Montpellier (centre Genopolys).

Le premier workshop RESIF-Aléa sismique, organisé dans le cadre de l’axe 5 de l’action transverse RESIF sismicité, a réuni à Strasbourg (Septembre 2016) une cinquantaine d’ingénieurs et de chercheurs autour du thème de la mise à jour des bases de données existantes et de leur exploitation pour le calcul de l’aléa sismique en France. Etaient à cet effet réunis des acteurs de la communauté RESIF en sismologie et géodésie, mais également des géologues/tectoniciens, des praticiens du calcul de l’aléa sismique. A l’issue des échanges, deux thèmes principaux se sont dégagés concernant (1) la production et la mise à disposition de documents et bases de données à l’échelle du territoire sur le portail RESIF et (2) l’estimation des taux de sismicité en France métropolitaine au regard d’hypothèses concernant les processus qui en sont à l’origine.

La France métropolitaine, localisée en domaine continental intraplaque, présente un héritage géologique très marqué et une sismicité modérée mais inégalement répartie sur le territoire (nature, profondeur, taux, etc.). Cette sismicité est exploitée pour le calcul de l’aléa sismique en définissant des zones où le potentiel sismogène est considéré homogène, et avec l’hypothèse qu’il obéit à un modèle de déformation d’origine purement tectonique.

Pour ce second workshop, nous proposons de confronter les données et études qui permettent de caractériser déformation et sismicité en France métropolitaine (ou autres domaines intraplaques) avec les prédictions issues de modèles numériques et analogiques intégrant différents processus de déformation. Nous souhaitons également faire le point sur les données d’entrée nécessaires et disponibles à de futures modélisations de la sismicité (structures crustales, vitesses de failles, géodésie, ...).

Un objectif est de discuter dans quelle mesure la sismicité observée en France peut être comparable à celle vue dans d’autres zones intraplaques de par le monde, et en particulier dans les zones intraplaques considérées comme stables (i.e. ‘stable continental regions’*). Un second objectif consistera à définir les contours d’une stratégie de recherche commune visant à développer cette thématique au sein de l’axe 5 Aléa Sismique de RESIF.

Compte tenu du caractère transdisciplinaire des échanges attendus, nous sollicitons des contributions à la fois issues des communautés scientifiques en sismologie, néotectonique et géomorphologie, géologie et géophysique, géodésie, et des praticiens de l’aléa sismique.

Soumission des contributions

Merci de soumettre vos contributions (une page max) avant le 4 décembre 2017 à stephane.mazzotti@gm.univ-montp2.fr et matthieu.ferry@gm.univ-montp2.fr

Comité organisateur

Stéphane MAZZOTTI (Université de Montpellier), Hervé JOMARD (IRSN) ; Matthieu FERRY (Université de Montpellier) ; Frédéric MASSON (EOST), Oona SCOTTI (IRSN).

- Télécharger la 1ère circulaire (PDF)

* Les ‘stable continental regions’ (Johnston et al., 1994) sont définies comme des portions de croûte continentale n’ayant pas été le siège d’événements tectoniques, magmatiques, métamorphiques majeurs depuis le crétacé inférieur, et d’aucun épisode de rifting ou d’extension/transtension depuis le paléogène. Johnston, A. C., Coppersmith, K. J., Kanter, L.R. and Cornell, C. A., The earthquakes of stable continental regions, vol. 1-5, edited by J.F. Schneider, Palo Alto, California, 1994.