English

Accueil > Enjeux > Enjeux scientifiques









Rechercher


Enjeux scientifiques

par Administrateur - 18 juillet 2014 ( maj : 10 novembre 2014 )

Les défis scientifiques posés par une meilleure compréhension des risques naturels, par l’exploitation des ressources et le développement des activités humaines nécessitent un équipement performant de mesure et d’observation de la Terre, de ses mouvements et de ses richesses. RESIF est dédié à l’observation des déformations de la Terre, depuis ses composantes statiques jusqu’aux plus hautes fréquences engendrées par les tremblements de terre.

En s’appuyant sur des moyens terrestres, marins et spatiaux, RESIF allie une très haute densité de mesure et une très haute résolution spatio-temporelle, afin de fournir des données fiables, accessibles librement. De plus, leur interopérabilité avec les centres de distribution de données européens et mondiaux est une forte contribution au défi relevé par la communauté scientifique européenne (EPOS) et internationale de mieux imager la structure de la Terre et comprendre sa dynamique, depuis le noyau terrestre jusqu’à sa surface.

RESIF est un instrument installé principalement sur le territoire français métropolitain, où la sismicité y est qualifiée de faible à modérée et qui se caractérise par une grande diversité de contextes tectoniques. Bien que cartographiées en surface depuis longtemps, l’extension en profondeur et la déformation actuelle de ces structures restent mal connues et leur dynamique peu comprise. De même, la sismicité historique dans l’Hexagone fait mention de plusieurs événements sismiques destructeurs, entrecoupés de longues périodes de relative accalmie, et qui ne suivent aucune loi établie.

La composante sismologique de RESIF, avec sa couverture homogène sur le territoire et les performances de ses capteurs, permettra de mieux localiser et caractériser la sismicité dans une grande gamme de magnitudes et de mieux comprendre l’influence des paramètres physiques sur la propagation des ondes sismiques en profondeur, les mouvements sismiques à la surface et dans les bâtiments. De plus, il conduira à une meilleure connaissance des structures tectoniques et des failles potentiellement actives. La composante géodésique permettra d’identifier et de modéliser avec une précision accrue les mouvements et les forces responsables de la sismicité. Les mesures gravimétriques associées à RESIF, pratiquées à l’échelle du territoire et dans les observatoires géophysiques, apporteront un éclairage nouveau sur les variations temporelles du champ de pesanteur. L’ensemble de ces données géophysiques apportera une vision systémique en termes de déformations et de contraintes, à travers l’étude simultanée de la déformation, de la structure lithosphérique et de la sismicité. L’appréhension de la dimension temporelle apportera une vision nouvelle à 4 dimensions de ce système tectonique complexe. Cette information sera essentielle pour une meilleure estimation de l’aléa sismique et de son impact sociétal.





Dans la même rubrique :