English

Accueil > Page d’accueil > Newsletters > Edito









Rechercher


Edito

La newsletter RESIF change son mode de diffusion. Nous arrêtons la version papier et avons opté pour une forme plus interactive grâce aux nouveaux outils de messagerie. Dorénavant, l’accès à chaque rubrique ou à l’intégralité de la newsletter, sera possible depuis le message mail. La newsletter RESIF sera, comme toujours, disponible sur notre site web.

Dans ce numéro, vous découvrirez le rôle joué par les observatoires volcanologiques et sismologiques de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Réunion en Outre-Mer et la mise à disposition de leurs données à travers les infrastructures de RESIF (PDF p. 2-4). Le projet RESIF-CLB connaîtra un regain d’activité en 2017 notamment avec l’installation de nouvelles stations sismologiques dans l’Ouest de la France métropolitaine (PDF p. 5-6). Basée sur des observations gravimétriques et sismologiques complémentaires, une méthodologie innovante a permis de mieux comprendre la dynamique de stockage de l’eau à l’intérieur du plateau karstique des Grands Causses (Aveyron), avec, in fine, une gestion plus adaptée des ressources hydriques (PDF p. 7-8).

RESIF, dans sa volonté de favoriser les échanges entre les différentes communautés scientifiques en géosciences, organisera au début de l’été prochain un workshop dédié à l’instrumentation géophysique et en octobre, les 3ème Rencontres scientifique et technique RESIF. De plus ample informations seront disponibles prochainement sur le site resif.fr.

Télécharger la newsletter complète PDF :

Newsletter 11
Février 2017

 

 

 

 

 

Équipe de rédaction :
Lydie GUILLEROT (CNRS-INSU), Tony MONFRET, Anaïs SCHNEIDER (ISTERRE) et Bureau de RESIF.

 
- S’ABONNER À LA NEWSLETTER

Les observatoires volcanologiques et sismologiques : 80 ans de mesures au service de la science et des populations

Depuis sa fondation, l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) est responsable de l’observation et de la surveillance de l’activité des trois volcans actifs français au sein de leur contexte régional : la Montagne Pelée en Martinique et la Soufrière de Guadeloupe aux Antilles, ainsi que le Piton de la Fournaise sur l’île de la Réunion dans l’Océan Indien. Il collabore également aux opérations de (...)

Lire la suite

Gravimétrie et sismologie : la balance et le chronomètre au service de la zone critique !

En hydrogéologie, la mesure de la vitesse des transferts des eaux souterraines est essentielle pour comprendre et modéliser la dynamique et le stockage des ressources en eau. La vitesse de transfert des eaux souterraines dépend principalement de deux paramètres : le gradient de pression et la conductivité hydraulique. L’accès à la zone saturée en eau grâce aux forages permet d’estimer dans de très (...)

Lire la suite

L’instrumentation sismologique large-bande dans l’Ouest de la France Métropolitaine

Bien qu’en contexte géologique intracontinental et de marge passive, l’Ouest de la France métropolitaine (depuis la Charente jusqu’à la Bretagne et la Normandie) est actuellement caractérisé par une sismicité constante et modérée. Du point de vue historique, la base nationale de données macrosismiques SisFrance y recense 237 événements tectoniques, correspondant à près d’un quart de la sismicité (...)

Lire la suite

Portrait - Jean-Marie SAUREL

Jean-Marie Saurel, ingénieur de recherche au CNRS et diplômé de l’école nationale supérieure de l’électronique et de ses applications (ENSEA), est en poste à l’IPGP depuis 2006. Il a travaillé plus de 7 ans à l’Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique, en tant que responsable technique des réseaux de mesure, des capteurs et jusqu’à la mise à disposition des données. Depuis 2015, il (...)

Lire la suite