La construction du réseau sismologique et géodésique français Résif a été lancée en 2009 pour fédérer, moderniser et développer les moyens d’observation géophysique de la Terre interne.

Thématiques

Cette infrastructure de recherche nationale se base à la fois sur des réseaux permanents et sur des parcs d’instruments mobiles pour effectuer des mesures sismologiques, géodésiques et gravimétriques continues. Les données recueillies révèlent la structure et les déformations de notre planète. Elles contribuent également à la gestion durable des ressources naturelles et à la maîtrise des risques naturels d’origine tellurique. Résif-Epos est la contribution majeure de la France à l’’infrastructure européenne European Plate Observing System (EPOS).

Organisation

L’Institut national des sciences de l’Univers du CNRS coordonne le consortium Résif-Epos, composé de la majorité des universités et organismes français concernés par la recherche en Géosciences. Plus d’une centaine de chercheurs, ingénieurs et techniciens collaborent au quotidien pour faire de Résif-Epos un formidable outil scientifique au service de la communauté mondiale des sciences de la Terre.

Résif en 240 secondes

Carte interactive des réseaux

Carte des réseaux instrumentaux Résif - Avril 2020

Chiffres clés

Consortium Résif
  • 18 institutions
  • 191 participants
 
Instrumentation
  • 865 stations permanentes
  • 308 stations mobiles déployées sur 5517 sites
 
Requêtes sur les données
  • 11,35 millions par an

(Chiffres février 2021)

Plaquette

Plaquette Résif (pdf)

Accès thématiques

Actualités