Réseau gravimétrique permanent

Le réseau national des gravimètres permanents est l’une des actions spécifiques de Résif.

Les instruments

Le réseau gravimétrique permanent de Résif est constitué de quatre gravimètres supraconducteurs (dits aussi cryogéniques).

  • Un gravimètre supraconducteur qui mesure en continu, depuis octobre 1987, les variations temporelles de la pesanteur sur le site historique de l’Observatoire Gravimétrique de Strasbourg (fort J9). Actuellement, l’instrument est un modèle GWR iOSG #23, installé en février 2016 grâce au soutien de Résif. Son suivi est assuré par l’Ecole et observatoire des sciences de la Terre.
  • L’instrument iGrav #2 est installé en mai 2011 sur le plateau du Larzac. Il est géré par l’OSU Oreme (Observatoire de recherche léditerranéen de l’environnement). L’objectif principal de cet instrument est la détermination des variations du stockage en eau dans un système karstique en combinaison avec d’autres mesures géophysiques.
  • Le site du Laboratoire National de Métrologie et d’Essais (LNE) à Trappes est instrumenté avec l’iGrav #5 depuis février 2013, dans le cadre du projet de la balance de Kibble (anciennement balance du watt). Cette dernière, via la conversion entre puissance mécanique et puissance électrique, permet la détermination de la constante de Planck et est utilisée depuis 2018 dans la nouvelle définition du kilogramme. Il est géré par l’Observatoire de Paris.
  • Le gravimètre GWR iOSG #24 a été installé au Laboratoire Souterrain à Bas Bruit (LSBB) à Rustrel en octobre 2015 dans le cadre de l’Equipex Miga, dont l’objectif principal est la construction d’un interféromètre atomique pour observer le champ gravitationnel de la Terre et fournir un nouvel outil pour détecter les ondes gravitationnelles.

Ces différents instruments participent au service international Igets (International Geodynamics and Earth Tide Service, http://igets.u-strasbg.fr), dont l’objectif est la mesure, l’archivage et la distribution de longues séries temporelles de gravimètres supraconducteurs, mais également d’inclinomètres, d’extensomètres, etc. L’Eost héberge le Bureau Central de l’Igets et assure la production, en tant que Centre d’Analyses, des données de niveau 2 (données prétraitées pour permettre des analyses de marées) et 3 (résidus après corrections géophysiques).

Pour en savoir plus

Lire l’article sur l’évolution des services gravimétriques dans la Lettre d’information Résif n°16 de juin 2019.

igets.u-strasbg.fr

 

Domaine : Gravimétrie

Type d’instrumentation : Permanente

Pilotage : Ecole et observatoire des sciences de la Terre, Eost (Strasbourg)

Membres : Observatoire de Paris Meudon (OBSPM), Oreme, LSBB

Contact : Jean-Paul Boy, Eost

Le gravimètre supraconducteur iOSG de l’observatoire gravimétrique de Strasbourg © Nolwenn Portier, Eost. En savoir plus