Sélectionner une page

Après l’obtention de sa thèse en 1996 en France, et l’exercice de son activité de recherche en sismologie au Mexique et aux Etats-Unis, Nikolaï s’installe à partir de 2005 à l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) où il est directeur de recherche CNRS.

Il prend la tête (2006-2012) de la Fédération de l’Oservation Sismologique Française (FOSFORE), précédant Résif, et est membre (2006-2015) de ORFEUS (Observatories & Research Facilities for European Seismology) qui est une fédération de réseaux/centres de données sismologiques en Europe. Nikolaï s’investit ensuite dans la direction adjointe de l’IPGP et la direction de ses observatoires et de son centre de données. Depuis 2017, Nikolaï est membre du bureau Résif en charge de la prospective scientifique.

Nikolaï SHAPIRO