Sélectionner une page

Les murmures de la banquise vont-ils nous permettre de mieux prédire son évolution au Pôle Nord ?

La banquise est en train de disparaître avec le réchauffement climatique, et si la tendance est claire sur les dernière décennies, les scientifiques s’interrogent encore sur la vitesse de cette disparition, qui semble beaucoup plus importante que les modèles ne le prédisent.

Pour mieux évaluer la qualité de la glace polaire (son épaisseur, son degré de fracturation), une équipe de scientifiques d’ISTerre dirigée par Ludovic Moreau mène une expédition de reconnaissance et de test en février et mars 2019. Objectif : écouter les vibrations naturelles de la banquise pour en déduire ses caractéristiques mécaniques (épaisseur, solidité…). Un site pilote a été identifié au Svalbard, à 78° de latitude nord, au plus proche de la banquise arctique. 250 capteurs sismiques (sismomètres) du parc d’instruments mobiles SisMob de Résif y seront installés pendant un mois pour enregistrer les vibrations et murmures de cette petite banquise éphémère (elle ne se forme que quelques mois par an) dans le fjord de Sveagruva.

Si l’expérience ICEWAVEGUIDE réussit, elle pourrait être transposée à une échelle plus grande sur la banquise de mer, directement au Pôle Nord et permettre de mieux prédire la disparition progressive de la banquise arctique.

Lire l’article sur le site EchoSciences Grenoble

© Eric Larose & Marc de Langenhagen