L’action « Failles actives – néotectonique en France » est l’une des 3 actions initiées à la suite de l’atelier Résif « Sismotectonique et aléa sismique de la France Métropolitaine » qui s’est tenu les 14, 15 et 16 janvier 2019 à Montpellier. Elle a été lancée le 4 avril 2019 à l’occasion d’une première réunion qui s’est tenue à Paris (à l’IPGP). Son objectif, avec les deux autres actions lancées en parallèle (i.e. « taux de déformation et vitesses géodésiques » et « modélisation numérique »), est de mieux comprendre la sismotectonique, les processus de déformation active, et l’aléa sismique en France.

Il s’agit notamment de faire un état des lieux critique des données disponibles, mais aussi manquantes, concernant les failles actives en France, et de proposer de nouvelles approches pour compléter cette base de données. In fine, il s’agira d’analyser dans quelles mesures ces données remettent en cause les modèles existants quant aux processus qui contrôlent les déformations sismogènes en France (i.e. tectonique des plaques, rebond postglaciaire, réservoir de contraintes…).

Documents téléchargeables (PDF) :

CR Réunion Action « Failles actives »
Présentation Réunion Action « Failles actives »
Action transverse « Sismicité »
Base de données de failles potentiellement actives en France métropolitaine (BDFA)
Failles actives et déformation lente (BRGM)