Sélectionner une page

Cet article est paru dans la Lettre Résif n°17 de janvier 2020.

Issue d’un double cursus en volcanologie et en archéologie, Aurore Delahayes a lié les deux domaines à travers une thèse au LPG de Nantes soutenue en 2012, prolongée d’un post-doc au CRPG de Nancy en collaboration avec Saint-Gobain Recherche. Après quelques années en tant qu’ingénieure en bureau d’études, en prospection géophysique et topographie dans les Travaux Publics, pour le compte de client tels qu’ENEDIS, GRDF, ou encore La Société du Grand Paris, elle a souhaité transmettre son expérience par l’enseignement auprès d’enfants, d’adolescents et d’étudiants-ingénieurs.

Aujourd’hui, elle a rejoint le CNRS en septembre 2019, comme chargée de projets au sein de l’INSU et contribue au pilotage de projets tels que Résif. En tant que Projet Manager Officer, elle accompagne ainsi les scientifiques de la communauté Résif dans leurs échanges avec les services administratifs du CNRS, propose un soutien à l’organisation d’évènements ou de réunions et participe au suivi administratif, contractuel et financier de l’infrastructure.

Aurore Delahayes sur le cratère du volcan Stromboli en 2017