L’axe « Macrosismique et sismicité historique » de l’Action transverse sismicité Résif démarre son projet de numérisation des documents de témoignages macrosismiques historiques du Bureau central sismologique français (BCSF). La numération permettra tout à la fois la préservation de ce patrimoine rare et son exploitation par la communauté.

Le projet concerne plus de 200 000 documents, 29 mètres linéaires d’archives, composé de questionnaires, cartes, bilans d’enquêtes pour plus de 1500 séismes ressentis et enquêtés en 100 ans. Il commence modestement en 2020 par la numérisation des témoignages concernant les séismes d’intensités supérieures à VII.

Les documents viendront enrichir l’archive ouverte Hal-Résif à partir de 2021.

Remerciements : ce projet a pu être mis en œuvre grâce à l’accompagnement de Lucile Schirr, chargée d’archives de l’Université de Strasbourg, notamment pour la mise en place du recollement, et du cahier des charges de la numérisation.

L’axe « Macrosismique et sismicité historique » de l’Action transverse sismicité était co-animé jusqu’à présent par Christophe Sira (Eost) et Samuel Auclair (BRGM). Ce dernier passe la main à Ludmila Provost de l’IRSN.

En savoir plus

Bureau central sismologique français (BCSF)
Action transverse sismicité
Archive ouverte Hal-Résif

 

Archives des formulaires macrosismiques du BCSF

Les quelques 200 000 témoignages macrosismiques recueillis par le BCSF en une centaine d’années représentent 29 mètres linéaires de rayonnages © Christophe Sira, Eost

Un formulaire de témoignage de 1910 trouvé dans les archives du BCSF

Le plus ancien formulaire de témoignage macrosismique retrouvé dans les archives du BCSF. Il date de 1910 © Christophe Sira, Eost