Sélectionner une page

Le vendredi 2 octobre 2020, la tempête Alex a ravagé les quatre principales vallées des Alpes Maritimes (Roya, Tinée, Var et Vésubie). Six des sept stations sismologiques du RLBP ont été endommagées (ENAUX, ISO, BELV, SPIF, PIAF et SAOF). Seule la station TURF (au col du Turini à Moulinet) a été épargnée.

Les dommages subis par les instruments ont entraîné une interruption des flux des données qui a été immédiatement détectée par l’Observatoire de la Côte d’Azur, opérateur de stations pour Résif. Les données ne sont cependant pas perdues. En effet, toutes les stations ont été équipées pour permettre une récupération de ces données après coup, soit lors de travaux de jouvence, soit dès la conception de la station.

Les moyens de communication restent le principal point faible des stations. Les liens type GSM et satellite sont résistants car immatériels. Ils ont été rétablis très rapidement.
Les liens filaires type ADSL ayant été détruits, le rétablissement des communications avec les stations concernées a pris plus de temps.

Aucune intervention sur place n’a été nécessaire. En effet, grâce au système de supervision Synapse développé dans le cadre de Résif, il a été possible d’intervenir à distance sur les stations. La robustesse de conception de celles-ci leur a permis une reprise d’activité en toute autonomie dès que l’énergie ainsi que les moyens de communications ont été rétablis.

La dernière station (SAOF) a été reconnectée 25 jours après la coupure du 2 octobre (la plus courte coupure étant de 4 jours).

En savoir plus

Lire l’article sur le site de Géoazur
L’outil Synapse

Contact

Didier Brunel (Géoazur)

Installation hivernale en forage d’un sismomètre Trillium 120PH1 sur le site ENAUX à Villeneuve d’Entraunes (Alpes-Maritimes)

Installation hivernale en forage d’un sismomètre Trillium 120PH1 sur le site ENAUX à Villeneuve d’Entraunes (Alpes-Maritimes) © Didier Brunel, Géoazur. En savoir plus.