Sélectionner une page

La campagne océanographique Sismaore se déroule actuellement et jusqu’en février dans l’archipel des Comores afin d’acquérir des données géophysiques et géologiques dont l’analyse permettra de mieux comprendre la crise sismo-volcanique qui touche l’île de Mayotte depuis 2018. Le navire Le PourquoiPas? embarque dans deux sorties en mer de nombreux scientifiques et ingénieurs du 23 décembre au 21 janvier et du 25 janvier au 11 février 2021.

Plusieurs sismomètres fond de mer (OBS) du parc CNRS-Insu sont mis en oeuvre durant cette campagne. Les données collectées seront analysées dans le cadre du projet Coyotes (2020-2024) et diffusées sur les portails nationaux (le portail sismologique Résif pour les données sismologiques). Elle complètent, entre autres, les données des campagnes Mayobs du Revosima, et notamment celles de Mayobs17, qui se déroulera entre les deux sorties du navire.

Le projet Coyotes  : afin de comprendre la crise sismo-volcanique de Mayotte (2018-2020), il est apparu indispensable d’atteindre un niveau critique de connaissances sur l’évolution de la déformation sismique, volcanique et géodésique, mais aussi sur le contexte géodynamique. Le projet ANR Coyotes vise à mieux comprendre le contexte géodynamique et géologique régional du nord du canal du Mozambique. Ses principaux objectifs sont de comprendre la répartition des déformations actives et récentes autour de l’archipel des Comores, dont l’île de Mayotte, de visualiser la structuration crustale et d’étudier l’évolution tectono-sédimentaire récente.

Les résultats attendus du projet Coyotes : fournir des informations sur le rôle de l’hérédité dans la distribution spatiale de la déformation actuelle, liée à la crise sismo-volcanique de Mayotte. Cette compréhension du contexte géodynamique et géologique sera utilisée pour mieux contraindre l’évaluation des risques volcaniques et sismiques de l’archipel des Comores et tout particulièrement ceux autour de Mayotte. Le projet Coyotes intègre des acquisitions onshore et offshore de données géologiques (échantillonnage, analyse structurale, géochimie, datation) et géophysiques (géodésique, sismologie, bathymétrie, sismique), leur interprétation ainsi que des phases de modélisation (cinématique, sources de tremblements de terre, processus volcaniques, modèle de contrainte, déformations).

Le projet Coyotes est financé par l’Agence nationale de la recherche pour la période 2020-2024, dans lequel plus de 30 scientifiques du BRGM, EOST, IPGP, IsTep, ENS, Université de La Réunion, EPOC, Ifremer , SHOM, GEOPS, LMV, GET, ISTO, OVPF… sont impliqués.

Cheffes de mission Sismaore : Isabelle Thinon, Anne Lemoine (BRGM) et Sylvie Leroy (Istep)

En savoir plus

Vue du navire océanographique Pourquoi-Pas? lors d'une des campagnes du projet Coyotes à Mayottes en janvier 2021

Vue du navire océanographique PourquoiPas? lors de la campagne Sismaore en janvier 2021 © J. Van der Woerd, Eost.