Logiciels et outils développés dans le cadre de Résif

Gissmo

La gestion du parc instrumental sismologique français (RLBP, Rap), riche de plusieurs centaines d’instruments (capteurs, numériseurs, modem, matériel de supervision…) a nécessité le développement d’un outil de gestion de base de données. Il a été appelé Gissmo.

Gissmo permet de décrire (photos, localisation, informations techniques…) les points de mesures RLBP et Rap opérés par les observatoires et de tracer les différents instruments qui équipent ces stations. Cet outil aide également à la génération des métadonnées associées aux points de mesure (réponses instrumentales, date d’opération et détail des interventions).

Le développement de Gissmo a principalement été mené par les équipes de l’Eost à Strasbourg, en lien avec la plateforme instrumentale sismologique.

Contact

Hélène Jund, Eost – helene.jund[at]unistra.fr

Plateforme instrumentale sismologique

Cet outil est géré par les équipes de l’Eost à Strasbourg, en lien avec le logiciel Gissmo. C’est un outil métrologique qui permet de vérifier, tester, calibrer, voire réparer différents équipements scientifiques et techniques habituellement installés aux stations : sismomètres, numériseurs, PC industriels, armoires de supervision, câbles, …. Basées sur différents bancs de test et des procédures normalisées, cette plateforme est adaptée pour gérer des lots conséquents d’instruments. Elle sert notamment de plateforme nationale pour le RLBP (projet Résif-CLB).

En savoir plus

Plateforme instrumentale sismologique

Contact

Maxime Bes-de-Berc, Eost – maxime.besdeberc[at]unistra.fr

Synapse

Synapse est une interface web qui présente l’état des équipements des stations en fonction de valeurs acquises et traitées par le moteur de supervision. Mis en place à la demande des opérateurs, tous deux répondent à leur besoin d’un outil pour enrichir les diagnostics de panne, diminuer le nombre d’interventions sur site et en augmenter l’efficacité. L’état des stations est représenté en temps-réel par un code couleur et peut être affiché sous forme de tableau, matrice et carte. Pour chaque station, une page permet d’accéder à plus de détails et de tracer les variations des valeurs relatives à ses équipements ou extraites de son flux de données.

Synapse est complété par une alerte optionnelle par mail.

L’ensemble a été développé par l’Observatoire Sismologie de Géoazur / OCA, avec intégration de plugins écrits par des OSUs membres de Résif.

Contact

Jérôme Chèze, GéoAzur – synapse[at]geoazur.unice.fr

Yasmine

Après avoir été le standard qui a permis la multiplication et la standardisation des échanges de données et métadonnées pendant 30 ans, le SEED (Standard for Exchange of Earthquake Data) et plus particulièrement sa partie métadonnées, le dataless SEED a été remplacé par le stationXML. Ce remplacement, décidé par la FDSN (Federation of Digital Seismic Networks) au sein de laquelle siègent Résif et Geoscope, a été progressivement implémenté par les centres de données mondiaux, y compris Résif dès ses débuts.
Au 1er décembre 2019, le réseau européen de centre de données EIDA a lui aussi décidé de fermer la dernière infrastructure permettant l’échange de dataless SEED : Arclink. Pour autant, si des outils relativement simples sont disponibles pour la manipulation et la création de fichier de métadonnées au format dataless SEED, il n’en existe pas pour le format StationXML.

Il existe un convertisseur SEED -> stationXML, développé par IRIS (Integrated Research Institutions for Seismology), mais celui-ci ne supporte pas certaines possibilités du format stationXML (DOI de citation des réseaux, informations sur la géologie des stations). De plus, il impose de continuer à produire du dataless SEED en étape intermédiaire.

IRIS ayant réalisé en 2018 une première version de Yasmine (Yet Another Station Metadata INformation Editor,) un outil spécifique produisant nativement du stationXML, le système d’information Résif a pris en charge le développement d’une seconde version pour ajouter de nombreuses fonctionnalités, dont le support des librairies atomiques d’instruments maintenues depuis de nombreuses années au sein des noeuds A Résif.

Contact

Jean-Marie Saurel, IPGP – saurel[at]ipgp.fr